jeudi, décembre 02, 2004

Bzzzz...

Furtif, je déserte la came électronique.
je fuis cette sorte de souterrain compulsif dans lequel je m'étais enfermé.
Je cherche à corrompre les ombres du mal, qu'elles s'abreuvent des susurres de ces vivants qui croisent ma route, qu'elles repoussent les ombres putrides des colons rugissants de plaisirs à l'approche des terres arides et hostiles des royaumes enrichissants.

Contrat Creative Commons
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.