lundi, octobre 18, 2004

Electro-lecteur

D' une plume légère je m'imisce dans les sentiers bléssés des profondeurs de l'âme. Absolu necessité d'entourer les silences et les parenthèses je laisse la plume souillée par le sang délivrer l'inconscient. A dose d'électron je répands sur le réseau, goutte à goutte, mon ventre, ma chair. Scarification ultime, sacralisation divine, résidus post-embryonnaire d'une méta-conscience au sein de la toile.
L'électro-lecteur, l'archange des bloggeurs nourrit l'envie élévatrice de prétendre à l'ascension divine de l'écrivain. L'électro-lecteur comme le fil conducteur, le testeur d'une continuité qui désormais passe par l'électricité.

Contrat Creative Commons
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.