mercredi, février 08, 2006

Du design, du design !!

Je crois que je résume le tout avec le titre c'est sur le graphisme et le design du blog que je sollicite vos lumières de personnes érudits.

jeudi, février 02, 2006

Appel d'offre

Salut à tous ceux qui vont passer par là !!!

Cela fait très longtemps que je n'ai posté sur ce blog mais j'ai besoin d'un énorme service.
Ne tournons pas autour du pot plus longtemps : Seriez vous prêts à aider au développement d'un blog pour un artiste ?
J'ai essayé mais les compétences dans ce domaine sont vraiments insuffisantes et je n'ai pas le temps de parfaire un apprentissage quelconque.

Merci d'avance de votre intêret et n'hésitez pas à me demander plus de renseignement.

dimanche, octobre 02, 2005

Phantomime

Ce soir là tout allait bien. Pour une fois la sérénité régnaît en chef sur mon horloge biologique. Je me sentait bien, vraiment bien, un peu trop ! Qu'était-il advenu de tous ces démons venus chercher refuge dans ce coeur si lourd ? Qu'était-il advenu du manque de confiance en moi ? Le ton emporté par l'allégresse je me laissais à croire et à rêver d'un temps futur ou j'exercerai mon métier. Le temps d'un silence je nous voyais dans cette charmante église, nos mains tendues, tremblantes, fébriles, se promettant par inertie à jamais, à la folie. Je pensais maintenant que le monde, que ce monde n'était pas si pourri. Qu'il y avait encore un peu d'espoir sur cette terre ou la richesse n'a plus aucune gloire. Ou l'amour n'a plus sa place et ou seul règne le chaos, la vengence et l'infortune. Un peu démagogique n'est ce pas ? Et bien c'est de là que naissent mes traumatimes. Ecorché vif d'un sang nouveau tu te lèves en souvenir des révolutions manqués. Ecorché vif, rage de croire en l'utopie. Et la musique m'emporte, souvenir aigre des années de mon adolescence, ma vie défile à l'envers, prostré, les poings de plus en plus crispé. Je m'écroule, je pleure, je reviens .... Voilà encore un moment trop vite effacé, bercé par le silence dans l'agitation quotidienne de nos vies inutiles. Comme un phantôme j'irai travailler. Présent mais sans l'être, le regard toujours fuyant, je n'existe pas, je ne me fais pas remarquer. Traversant chaque jour des milliers de regards incipides j'essai de passer inapercu. Comme un mime je déploie des quantités d'expression qui sont censées vous faire croire que je suis encore une personne vivante de notre société. En phantomime je m'exprime par peur peut-être de mourir définitivement.

Archives ( Texte écrit le 5 mai 2004 )

mercredi, septembre 28, 2005

Atonie...





Ne cherche pas du regard ce que tu ne peux voir,
Reste souillé, muet dans le noir !
Ne te détourne pas de l'obédience médiatique,
Elle seule t'amène santé mental et réconfort !

mardi, septembre 27, 2005

Coup de gueule...

Je signerai de ton sang les murs de ton appartement, petite salope...
Je découperai chaque partie de ta chatte et les mangerai avec une sauce à la crême et une salade verte.
Je lècherai chaque blessure, aspirerai chacune de tes veines...
A toi Oh ! mon amie celle qui m'a trahie.

O soleil, O hécatombe !!!
Ciel qui n'a plus de réponse !
Brûle grognasse incandescente, rejoint les âmes damnées, et les tourments des amants trompés.

mardi, août 23, 2005

New Air

Je m'en suis aperçu, les temps sont révolus.
Soumis à d'autres pages, d'autres chapitres je n'ai plus écris.
Combien de temps encore avant que naisse le nouveau blog, combien... ?
Je pense devoir appeler à l'aide, je pense...
Reconstruction complète.

jeudi, mars 17, 2005

Je manque...

Je manque de mots pour te dire
Je manque d'idées pour t'écrire
Je manque de temps pour t'aider à grandir.

Je manque d'envie tout simplement
Je manque de futur, de passé, de présent
Je manque d'envie pour définir tes firmaments.

Je manque de tout
Je manque de moi
Par manque de blog je ne l'écris pas.

Contrat Creative Commons
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.